Exemple extraordinaire de Neuro-plasticité                 Un Français dépourvu de 90 % de son cerveau

10 ans après, son cas étonne toujours les scientifiques

Le cas de cet homme continue de partager les avis scientifiques, presque 10 ans après qu’on ait découvert que son cerveau faisait seulement 10 % de la taille d’un cerveau moyen. Son cas avait alors fait l’objet d’une parution dans le journal « The Lancet » en 2007. Il a de nouveau été présenté à la conférence de l’Association pour la recherche scientifique sur la conscience, à Buenos Aires, le mois dernier.

Lors des premières analyses, le patient, un homme alors âgé de 44 ans, se plaignait de sensations de faiblesse dans la jambe gauche. Après les examens, les médecins avaient constaté qu’environ 90 % du tissus cérébral s’était décomposé et que sa boîte crânienne était remplie de liquide. Ils pensent que son état résulte des suites d’une maladie cérébrale appelée hydrocéphalie, qu’il avait contractée dans l’enfance.

En dépit du rétrécissement de la matière cérébrale, ce Français vit une vie relativement normale, fonctionnaire, marié et père de 2 enfants. Son Q.I. a été évalué à 75, ce qui, bien qu’étant bas, n’est pas considéré en soi comme un handicap.

Lors de la conférence à Buenos Aires, Axel Cleeremans, spécialiste en psychologie cognitive a souligné que ce cas rare témoigne de la grande capacité d’adaptation du cerveau, même dans le cas d’une lésion.